Programme de Mobilité Science et Langue en Afrique

Bur, Objectifs et Périmètre du programme

A propos du Programme Mobilité Science et Langue en AfriqueLe Programme Mobilité Science et Langue en Afrique est un programme de 5 ans visant à renforcer la collaboration scientifique entre chercheurs d'Afrique anglophone et francophone tout en réduisant les barrières linguistiques et culturelles. Il s'agit d'une collaboration entre l'Académie africaine des sciences (l’AAS°, le Wellcome Trust et l'Institut Pasteur, qui propose des bourses de voyage pour des visites de courte durée (au maximum six mois) aux chercheurs africains. Le programme sera mis en œuvre à l’AAS par l'intermédiaire de l'Alliance pour l'accélération de l'excellence scientifique en Afrique (AESA).

Objectifs

  • Renforcer la collaboration scientifique entre chercheurs africains anglophones et francophones
  • Développer les compétences/capacités linguistiques en anglais et en français des chercheurs africains
  • Améliorer la compréhension culturelle entre les chercheurs africains anglophones et francophones.

Périmètre

Le Programme Mobilité Science et Langue en Afrique est un appel restreint. Les candidats seront des bénéficiaires financés par l'AAS et la plate-forme AESA de l'Agence du NEPAD, tels que les réseaux H3 Africa, réseaux DELTAS Africa et les Instituts Pasteur d’Afrique.

Le périmètre scientifique des applications doit concerner sur la recherche biomédicale et la santé publique dans des domaines pertinents pour la santé nationale, régionale ou mondiale.Les candidatures impliquant des collaborations existantes seront examinées, celles concernant de nouvelles collaborations, les jeunes chercheurs en début de carrière (chercheur postdoctoral ne travaillant pas dans un poste académique établi) et un large éventail de candidats, en particulier les femmes, sont fortement encouragés.

Objectif

Ce programme de 5 ans cherche à développer la collaboration intra-africaine en recherche entre les scientifiques africains anglophones et francophones tout en réduisant les barrières linguistiques et culturelles pour permettre aux scientifiques d'apprendre les uns des autres et de mieux relever les défis de santé et de développement du continent.